Immobilier Gersois

La copropriété

Les meilleures astuces pour bien préparer une réunion de copropriété

La réunion de copropriété, aussi connue sous le terme d’Assemblée Générale, est indispensable pour consolider les relations entre les copropriétaires et pour se mettre d’accord sur le fonctionnement de l’immeuble. A chaque réunion, les membres tranchent sur certains aspects de l’immeuble, tels que les travaux de rénovation à prévoir, l’entretien, la situation financière de la copropriété, etc. Sachez que l’AG de copro est obligatoire, des préparations sérieuses doivent donc se faire. Ci-après les démarches que vous devrez suivre pour bien préparer une réunion de copropriété.

Déterminer l’ordre du jour

Avant que la réunion de copropriété n’ait lieu, le syndic, avec l’aide du conseil syndical, va déterminer l’ordre du jour pour le prochain AG. Il s’agit des sujets qui devront être discutés et soumis sous le vote des copropriétaires pendant la réunion. Il faut s’assurer que les sujets soient clairs et précis pour éviter toute confusion. De ce fait, les membres pourront se dire « pour ou contre » les propositions avancées lors de cette AG.

Chacun est libre de proposer un sujet de discussion pendant la réunion. Par ailleurs, seuls les thèmes préalablement inscrits dans la demande envoyée par LRAR ou lettre recommandée dans les délais établis, pourront passer par le vote de l’assemblée générale.

Envoyer une convocation à la copropriété

Les copropriétaires devraient recevoir leur convocation au moins dans les 21 jours qui précèdent la date prévue de la réunion de copropriété. L’envoi se fera par lettre recommandée avec accusé de réception. Cette convocation comportera bien évidemment la date, l’heure et le lieu de la réunion.

L’ordre du jour va y figurer, avec les modalités de consultation des données pouvant expliquer et justifier les dépenses allouées à l’entretien et la prise en charge de l’immeuble avant la tenue de l’AG. En effet, les propriétaires sont encouragés à vérifier auprès du syndic, sur quel investissement le fond financier de la copropriété est-il réellement déboursé. La vérification est importante pour faire en sorte que l’administration se fasse en toute légalité et avec transparence.

Procéder à une procuration en cas d’absence

Tous les occupants de l’immeuble sont invités à être présents lors de l’assemblée générale pour décider ensemble de l’organisation et la conservation de l’immeuble. Si vous avez un empêchement pour la réunion, vous avez la possibilité de donner une procuration à une personne en qui vous avez confiance. Cependant, l’individu qui va vous représenter ne devrait pas appartenir au syndic.

Le mandataire doit donc se munir d’un mandat sur lequel sont indiqués le nom du copropriétaire qu’il représente, l’adresse de celui-ci, et le nombre de voix qu’on lui a octroyées. Aussi, sachez qu’il est tout à fait possible d’insérer directement dans le mandat, une directive précise et impérative concernant la voix que le mandataire devrait exprimer. Étant donné que les sujets qui feront l’objet de vote sont connus à l’avance, procéder ainsi est un choix légal et avéré pour protéger son droit en tant que membre appartenant à la copropriété.

Bilal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page